Recherche-développemnt et partenariat

Recherche-développement

Les activités de la SODEFOR ont été soutenues jusqu’en 1996, par la recherche forestière, représentée successivement par le CTFT-CI puis l’IDEFOR/DFO qui ont produit des résultats importants en matière de sylviculture des reboisements, d’aménagement des forêts naturelles, d’amélioration génétique des espèces plantées, de protection des peuplements et de technologie du bois.

A la suite de la restructuration de la recherche agronomique et forestière qui a conduit à la réduction des programmes de recherche forestière, la SODEFOR a mis en place sa recherche-développement en interne pour poursuivre les actions déjà engagées notamment :

la recherche de solutions pratiques au règlement de la présence paysanne en forêts classées, à travers des formules agro forestières pertinentes ;

l’aménagement des forêts naturelles et des reboisements par une meilleure connaissance des peuplements et la mise au point de règles de culture permettant d’accroître la productivité ;

l’organisation d’un partenariat avec les industriels du bois pour leur apporter un appui dans le cadre d’une meilleure valorisation du bois et la gestion de leur périmètre d’exploitation.

La mise en œuvre de tous ces programmes a permis de disposer d’importants acquis :

la définition des essences à utiliser par zone écologique ;

la définition des densités à utiliser selon les espèces et les zones écologiques ;

la définition des formules d’entretien manuel, motorisé, chimique ou des associations avec les plantes de couverture ;

le retraitement de semences forestières et tests de germination;

l’amélioration du matériel végétal notamment la production de plants issus de clones (Teck, Samba, Gmelina, Acajou, Tiokoué, Iroko) ;

la régénération des parcelles de teck, de Gmelina et de Cedrela par rejets de souches et par semis ;

la mise en place de tarifs de cubage pour les essences de reboisement et de certaines essences de forêt naturelle ;

l’installation de placeaux permanents pour le suivi de la dynamique des peuplements.

 

Recherche-Partenariat

Partenariats internationaux

Depuis l’avènement des grands projets de reboisement et d’aménagement forestier, la SODEFOR a entretenu des relations d’échanges et de partenariat avec des sociétés de gestion forestières étrangères. Ces échanges ont permis de renforcer les capacités des agents de la SODEFOR et de bénéficier de l’expertise de ces entreprises. Les principaux partenaires sont :

l’Office National des Forêts (ONF) de France. Cet accord a été soutenu par un projet de financement conclu avec le Fonds d’Aide et de Coopération. Il a permis le renforcement des capacités de certains agents de la SODEFOR, la soumission conjointe à des appels d’offres, l’accueil de cadres et d’experts de l’ONF à la SODEFOR ;

la Société de Récupération et d’Exploitation Forestière (REXFOR) du Québec (Canada). l’Office National de Développement des Forêts (ONADEF) du Cameroun ;

le Forest Research Institute of Ghana (FORIG);

Général Wood-CANADA dans le cadre de la valorisation des bois de plantation et de la production de compost et de plants en centenaires rigides ;

PTI-CANADA pour la mise en place de la cartographie numérique à la SODEFOR ;

LIDAG-Mexique pour la conservation et le développement des espèces forestières en CI.

Par ailleurs, la SODEFOR a accueilli des stagiaires de la sous-région Afrique de l’ouest (Guinée Conakry, Sénégal, Ghana, Bénin, etc.), d’Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Congo Brazzaville, etc.) et Australe (Madagascar). Les thèmes des stages ont porté sur divers aspects de l’aménagement forestier.

 

Partenariats nationaux

Avec les opérateurs du secteur bois

Dans le cadre de l’ouverture de la gestion des forêts classées aux privés, des conventions de gestion en partenariat de forêts classées ont été signées avec des opérateurs de la filière bois portant sur la gestion en partenariat d’une quarantaine de forêts classées représentant plus de 1.600 000 hectares.

Collaboration avec les universités, les instituts de recherche et écoles de formation supérieure

La SODEFOR entretient des relations avec les Universités Nationales (Cocody, Abobo Adjamé, Daloa et Korhogo), le CNRA, le Centre Suisse dans le cadre de programmes de recherche forestière. L’entreprise contribue également à la formation pratique de certains étudiants en fin de cycle de formation des universités et écoles supérieures.

Collaboration avec le monde rural

La SODEFOR a noué des relations avec les populations riveraines des forêts classées afin de les associer plus étroitement à la démarche d’aménagement de celles-ci à travers :

les Commissions Paysans-Forêts, Commissions Forêt locales et Sous Préfectorales qui sont des cadres de concertation ;

le Projet de Stabilisation de l’Agriculture dans le milieu rural (PROSTAB) financé par la GTZ/KFW. Ce partenariat a permis d’obtenir des résultats concrets dans la région d’Abengourou portant sur la protection de la forêt de Bossématié. Cette initiative a été redéployée au niveau du parc national de Taï, patrimoine mondial de l’humanité ;

des micros projets initiés au profit des paysans en vue de contribuer à leur maintien dans le milieu rural (cas de l’aulacodiculture, de l’apiculture, la production de champignons, etc.).

 

Au niveau des collectivités territoriale

La SODEFOR entreprend actuellement des démarches auprès :

des Conseils Généraux en vue de leur apporter son expertise dans le domaine de la gestion forestière et surtout les amener à constituer leurs propres forêts ;

des mairies en vue de leur proposer ses services pour la création d’espaces verts et l’embellissement de leurs communes.

 

Au niveau des autres structures

Dans le cadre de l’exécution de ses missions, la SODEFOR entretient régulièrement des relations de partenariat avec d’autres structures qui interviennent aussi dans en milieu rural (BNETD, CNTIG, OIPR, ANDE, ANADER, etc.) en vue d’une meilleure synergie d’actions.

Rapport de Missions