Le Ministre des Eaux et Forêts, M Alain-Richard DONWAHI lance officiellement les activités du projet ISLA/IDH/SODEFOR

Le Ministre des Eaux et Forêts, M. Alain-Richard DONWAHI, a officiellement lancé, le lundi 29 janvier 2018, à Guiglo (Ouest du pays) les activités du Projet ISLA/IDH/SODEFOR dont l’objectif est de garantir une gestion durable des forêts classées de Goin-Débé et de Cavally.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de Mme la Ministre de la salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable Anne Désirée OULOTO, de Mme la Ministre de la Femme, de la Protection, de l’enfant et de la Solidarité, Mariétou KONE, des organisations de jeunesses, des autorités administratives, coutumières et religieuses.

Dans la Forêt Classée de Goin-Débé dont le taux de dégradation est de 80%, le projet a pour objectif de procéder au recensement des occupants illégaux et leurs parcelles agricoles dans un premier temps.

Dans un deuxième temps, de gérer efficacement les parcelles recensées et d’empêcher d’autres défrichements.

Concernant le Cavally, dégradé à 40%, le projet consistera à renforcer la protection par le renforcement des capacités de la SODEFOR.

Dans son adresse, le Ministre des Eaux et Forêts, qui a longuement déploré la dégradation excessive des Forêts Classées, a indiqué aux populations que l’Etat était désormais déterminé à les protéger contre toutes les formes d’agression. A savoir, l’agriculture, l’orpaillage, l’exploitation illégale du bois, etc.

Ensuite, tout en situant, la responsabilité de tous dans la disparition du patrimoine forestier, le Ministre a vivement invité les populations à tout mettre en œuvre pour que le projet se déroule dans de meilleures conditions.

« J’invite les populations à accompagner la SODEFOR. Faites en sorte que le projet se déroule dans la paix, la cohésion et le calme », a-t-il demandé.

Selon le Ministre, les initiatives tel que le projet ISLA/IDH/SODEFOR vont permettre à l’Etat de Côte d’Ivoire de réhabiliter d’ici peu, la Forêt Classée de Goin-Débé, avec un taux d’au moins 80%.

Avant l’intervention du Ministre des Eaux et Forêts, ses collègues du gouvernement, le maire de la commune de Guiglo et les porte-parole des populations autochtones, allogènes et étrangères avaient tour à tour lancé des messages de paix, salué la mise en œuvre du projet IDH/SODEFOR et émis le vœu cher de voir en cette initiative une solution durable à l’occupation illégale et au conflit de la Forêt Classée de Goin-Débé.

L’honneur est revenu au Directeur Général de la SODEFOR, le Colonel Mamadou SANGARE, de donner les modalités d’exécution du projet.

SERVICE COMMUNICATION